vendredi 30 janvier 2015

LE SYNDICAT, BAR A COCKTAILS A PARIS

Ce bar à cocktails chics a fait parler de lui dès l'été dernier, avant même son ouverture belle opération de com'!. Et forcément, je me suis dit que j'allais finir tard ou tôt, par y mettre les pieds. 
C'est désormais chose faite. 


Avec les copines, on est parties à la découverte du SYNDICAT COKTAIL CLUB, qui a un petit quelque chose du speak-easy, planqué derrière sa vitrine tapissée d'affiches sauvages.  Franchement, malgré les infos et les avertissements, on s'avance devant la porte sans être 100% sûr(e) de son coup. 
Et pourtant, c'est bien là ! 
 

Une fois le cerbère  passé (en vérité gentil comme Petit Ours Brun), on découvre un joli bar dans un décor pas vraiment fini. Ici, le style récup/indus/démolition/dans-son-jus est joué à fond et est mixé avec du golden bling-bling moderne. On est forcément surpris, mais finalement pas choqué pour autant.

LE SYNDICAT se présente comme un défenseur des spiritueux français. Dans les faits, cela se traduit par une carte plutôt enthousiasmante fournie en alcools old school type gentiane*, armagnac, eaux de vie variées et diverses, en plus des classiques whisky, rhum, pastis ou absinthe... Et les combinaisons proposées avec ces spiritueux sont toutes plus folles les unes que les autres. Perso, je me suis laissée tenter et séduire par le Sans-Culotte (rhum blanc, liqueur de Triple sec, citron vert et sirop de fraise pistache) et le Gen Tonique (gentiane, apéritif de Bonal et tonic de lavande maison). J'ai également eu l'occasion de goûter un des cocktails à base de Poire. Ce fut pour moi une véritable réhabilitation et réconciliation avec l'eau-de-vie, dont je n'ai, je l'avoue, jamais compris l'intérêt si ce n'est de décaper mettre à mal l’œsophage.



Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 27 janvier 2015

INÈS DE LA FRESSANGE OU LE CONCEPT DE MARQUE-CÉLÉBRITÉ


Vous avez remarqué?
Inès est partout. Oui, Inès de la Fressange, l'incarnation (auto-?) proclamée de la Parisienne.
C'est marrant parce-que cette femme est "à la mode" depuis des années. Je mets de côté son pedigree incroyable (fille de marquis, arrière petite-fille du Président de Colombie...) et son passé de mannequin pour Guy Laroche, Christian Lacroix, Thierry Mugler ou bien sûr Chanel.
Je repense simplement à la couverture du Elle en 2008, au guide La Parisienne en 2010 et aux agendas tout pareil apparus deux ans plus tard. 
Mais j'ai vraiment l'impression que 2015 sera une année "de la Fressange". 3ème collection Uniqlo, égérie L'Oréal, Une de Vogue, une My Little Box à venir (je vous le disais ici) .

Couverture magazine Vogue décembre-janvier 2015 Inès de la Fressange, Elle 2008 couverture Ines de la Fressange 50ans Rajeunir, ines de la Fressange extension de marque Citroen, concept de marque célébrité

Vous me direz, ce n'est pas la première à faire des collabs successful. Quoi que...
Mais quand je suis tombée sur ça, alors là, les bras m'en sont tombés.


Ça m'a fait m'interroger sur cette manière qu'ont certaines personnes de s'auto-marketer. Ça n'a rien de nouveau, je le sais, entre les starlettes de télé-réalité, les comédiens bankables, les patrons-star de multinationales et bien sûr, les blogueuses.

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 25 janvier 2015

EN VRAC #6

Le pêle-mêle de nouveautés (mais pas toujours) mode, beauté, lifestyle ou encore de bonnes adresses à tester est de retour !
Et si on parle de lieu à tester, on peut probablement commencer par cet insolite café sur lequel je suis tombée en promenant dans le Marais. Un café dans une CORDONNERIE. Qui dit mieux ? Tant qu'ils évitent le jus de chaussettes... Ah ah ah, blague pourrie.J'irai probablement y faire un tour.


Je continue côté petons car pour les fans de sneakers, après la folie, que dis-je, la furie Stan Smith l'an dernier (et une opé de com' remarquablement orchestrée par Adidas), 2015 sera probablement l'année du retour d'une shoes cocorico : la ARTHUR ASHE. Et pour l'occasion, la tennis mythique LE COQ SPORTIF a été refittée en collaboration avec le concept-store Colette, et est plus jolie que jamais avec son cuir tressé bleu et blanc. 

Tennis cuir blanc bleu tressé canvas Arthur Ashe Le Coq Sportif x Colette
Tennis cuir blanc bleu tressé canvas Arthur Ashe Le Coq Sportif x Colette
Tennis cuir blanc bleu tressé canvas Arthur Ashe Le Coq Sportif x Colette

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 20 janvier 2015

RESTO BALLS, LE RÈGNE DE LA BOULETTE


La boulette est de retour* !
Vous l'avez vu sur InstaMachin,  je me suis dernièrement régalée chez BALLS, petite adresse street food dans le 11ème à Paris.


Ce resto tout en longueur, qui vient de fêter ses 1 an, a fait des meatballs (A.k-a "boulettes de viande") sa spécialité.
Les boulettes c’est quand même un des seuls moyens qu'avait trouvé ma mère quand j'étais petite pour me faire manger de la viande. C'est un peu de la "comfort food". Avec ça, vous ne pouvez pas vous tromper !
 
Vous saviez qu'il y avait d'ailleurs une déclinaison de boulettes dans des dizaines de pays? Suédoises au porc et au bœuf, cuites au four. Italiennes (la fameuse polpette) à base de bœuf,  d’œuf et de panure. A la hongroise (fasirt) à base de viande et d'un mélange d'ail, zsemle et paprika. Ou encore à l'alsacienne, cuisinée avec du bœuf, du porc, des oignons, du lardons, de l’œuf et de la mie de pain. Bref, il y a un sacré nombre de recettes différentes.

Chez Balls, on est plutôt dans la simplicité, histoire de découvrir tranquillement l'univers de la boulette . 6 recettes (dont une version veggie), 2 sauces et 5 accompagnements. Pas de chichi donc, mais de l'originalité (surtout pour ceux qui connaissent les meatballs à l'américain) dans les combos, avec la meatball qui pique ou la meatball Popeye, aux épinards, ricotta et porc.


Rendez-vous sur Hellocoton !